Vous Etiez Charlie

11398_10204958064888945_3553384389154167006_n                             Indignation. Compassion. Stupéfaction.                           .

Solidarité politique. Présence sur les lieux du président de la République. Multiples tweets de soutien.

Et après?

Va-t-on enfin tirer les leçons de ce désastre humain causé par des malades, des fanatiques, des tueurs?

Va-t-on, sans craindre d’instrumentaliser ces assassinats, s’interroger sur la déplorable évidence que des gens se sentent si bien en France qu’ils se croient autorisés à tout se permettre?

Si les tueurs sont gangrenés par la haine, emplis d’intolérance et furieusement opposés à notre société et à ses valeurs au point de commettre un tel massacre au cours d’une matinée, va-t-on encore tourner autour des tragédies en ne nommant pas les coupables et l’islamisme, si on en juge par les cris qu’ils ont proféré, qui les a inspirés? «Nous avons vengé le Prophète»!Consentira-t-on à admettre que ces groupes, ces assassins, sans pour une fois barguigner et chipoter, veulent la peau de notre pays, de ses institutions, de sa liberté et de sa tolérance qu’apparemment ils ne prennent que pour de la faiblesse ?

Consentira-t-on à admettre que ces groupes, ces assassins, sans pour une fois barguigner et chipoter, veulent la peau de notre pays, de ses institutions, de sa liberté et de sa tolérance qu’apparemment ils ne prennent que pour de la faiblesse?

Les forces de police, je l’espère, interpelleront ces malfaisants.

Mais ensuite?

Si le verbe humaniste et creux demeure le seul langage de notre République, on peut présumer que demain d’autres drames l’endeuilleront. Le président de la République, aussi moralement impeccable qu’il se prétende, n’est pas à la hauteur de ces défis qui viennent en plein cœur de la France la frapper à mort. Paradoxalement, sa résolution pour les interventions militaires aurait pu nous laisser croire le contraire.

Mais il est plus facile d’envoyer nos soldats sur des territoires extérieurs – ils risquent leur vie pour nous – que d’armer nos valeurs pour que les citoyens français ne soient pas soumis à répétition à de tels effrois.

Arrêtera-t-on ce sempiternel arbitrage, difficile à concevoir, impossible à mettre en œuvre , pour tenter de peser également sévérité et limites? Alors que cette balance parfaitement irréaliste donne toutes ses chances au crime et le moins possible à sa répression?

François Hollande avec du retard a changé son discours de campagne en une politique économique et sociale dont la rigueur aurait peut-être effrayé même une droite responsable. Pourquoi serait-il incapable de virer radicalement de bord, aussi , pour la politique de sécurité, l’ordre public, l’efficacité policière et la vigueur de l’état de droit? Ou faut-il continuer à concéder de la mansuétude dévastatrice à une gauche qui n’a plus assez d’idéalisme stérile et naïf à se mettre sous l’idéologie?A l’heure actuelle, alors que nous aurions besoin, pour la justice au sens large, d’un bras vigoureux, cohérent, obsédé par la sauvegarde sociale, nous disposons tout au plus d’une béquille. Nous résistons avec des mots et ils ont des armes et la certitude de leur impunité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s