Tous Racistes, nous les républicains de droite ou de gauche, la république de la honte ?

10HfJrRLa  Marianne noire pour la Gay Pride  Raciste et colonialiste ! sème  la zizanie dans notre république apaisée      Il y a quelques semaines, le remplacement de sa Marianne noire par une Marianne blanche par le maire de Frémainville déclenchait les foudres du CRAN. Aujourd’hui, c’est la Marianne noire sur l’affiche de la prochaine Gay Pride – fruit d’un concours lancé par l’Inter-LGBT – qui suscite des réactions outragées

C,estt à y perdre son latin. Il y a quelques semaines, le remplacement de sa Marianne noire par une Marianne blanche par le maire de Frémainville déclenchait les foudres du CRAN. Aujourd’hui, c’est la Marianne noire sur l’affiche de la prochaine Gay Pride – fruit d’un concours lancé par l’Inter-LGBT – qui suscite des réactions outragées.

Pour le site Chronik de Nègre(s) Inverti(s) – qui n’a pas peur des mots – ce choix« rappelle à quel point l’image générique du “noir” peut-être utilisée […] pour symboliser une diversité à peu de frais […] ». Autrement dit, la diversité, il faut la représenter partout sauf s’il s’agit de faire la promotion de l’homosexualité. Cela sous-entendrait-il que la Marianne en question cumulerait deux… « inconvénients » ? Et de dénoncer le soutien au gouvernement des LGBT qui se gardent bien de présenter une voilée ou un barbu. Ce qui n’est pas faux.

Mais le problème de Chronik est aussi d’ordre social. Il ne tient pas à rejoindre le« monde LGBT blanc » , selon lui issu des classes moyennes et supérieures parce que son combat est dans la lutte « pour les trans et minorités racisés et/ou prolétaires, pauvres et précaires […] » Développement des communautarismes à l’intérieur des communautarismes, saucissonnage de la société dans tous les domaines et à tous les échelons, « vivre ensemble », « unité nationale « , on n’est pas rendu !

gay pride

C’est à y perdre son latin. Il y a quelques semaines, le remplacement de sa Marianne noire par une Marianne blanche par le maire de Frémainville déclenchait les foudres du CRAN. Aujourd’hui, c’est la Marianne noire sur l’affiche de la prochaine Gay Pride – fruit d’un concours lancé par l’Inter-LGBT – qui suscite des réactions outragées.

Pour le site Chronik de Nègre(s) Inverti(s) – qui n’a pas peur des mots – ce choix« rappelle à quel point l’image générique du “noir” peut-être utilisée […] pour symboliser une diversité à peu de frais […] ». Autrement dit, la diversité, il faut la représenter partout sauf s’il s’agit de faire la promotion de l’homosexualité. Cela sous-entendrait-il que la Marianne en question cumulerait deux… « inconvénients » ? Et de dénoncer le soutien au gouvernement des LGBT qui se gardent bien de présenter une voilée ou un barbu. Ce qui n’est pas faux.

Mais le problème de Chronik est aussi d’ordre social. Il ne tient pas à rejoindre le« monde LGBT blanc » , selon lui issu des classes moyennes et supérieures parce que son combat est dans la lutte « pour les trans et minorités racisés et/ou prolétaires, pauvres et précaires […] » Développement des communautarismes à l’intérieur des communautarismes, saucissonnage de la société dans tous les domaines et à tous les échelons, « vivre ensemble », « unité nationale « , on n’est pas rendu !

Qui plus est, le slogan sous la Marianne « Nos luttes nous émancipent », pour un militant, sur le site yagg.com, « n’émancipe de rien mais s’aligne sur les standards de la blanchisserie républicaine », en recherche de « respectabilité middle class ». Homos, noirs, pauvres, opposés aux homos, bobos, blancs, c’est finalement l’éternelle lutte des classes, un zeste de racisme en plus !

Constat d’autant plus inquiétant que l’Europe se trouve sous une puissante influence du lobby. En effet, près d’un quart des députés européens sont membres de l’intergroupe LGBT, dont 21 députés français. Militantisme redoutablement efficace qui a conduit, en 5 ans, à 250 votes liés à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, et à plus de 100 rapports contenant des termes positifs sur ces questions.         10850206_451085121734005_1353487597465527800_n

Alors, on peut se demander où va nous mener l’influence de ces groupes divisés, si une Marianne noire, à une Gay Pride, est un acte « raciste et colonialiste » ; s’il est impossible d’y représenter une catégorie de population en raison de sa religion, si une Gay Pride ne fait même pas consensus…

 

 

On notera que Christiane Taubira, sur place lors du dévoilement de cette affiche au Printemps des assoces de Paris, n’a pas commenté. Peur de se faire taxer d’homophobie ? De quoi en perdre son latin, vraiment.

Rendons a César ce qui a César   avec mon aide amicale.

 

gay pride to

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s