Serge Atlaoui, du laboratoire d’ecstasy au peloton d’exécution, a charge et a décharge,

Serge Atlaoui   serge-atlaoui-a-l-audience-le-11-mars-2015-

 

Condamné en 2007 à la peine de mort dans une affaire de stupéfiants, ce Français a vu son dernier recours rejeté par la justice indonésienne. . Le Français a vu, mardi 21 avril, son ultime recours rejeté par la Cour suprême d’Indonésie, mettant fin à un très long feuilleton judiciaire. Son exécution serait la première pour un Français depuis 38 ans. En Indonésie pour « rembourser ses dettes »

Nous sommes en novembre 2005 lorsque cet artisan soudeur de 51 ans est arrêté dans un laboratoire clandestin de fabrication d’ecstasy dans la banlieue de Jakarta, lors d’un raid des forces spéciales. Huit autres hommes sont interpellés en même temps que lui. La police les soupçonne d’être les maillons d’un trafic de drogue d’envergure. Lors du démantèlement de l’usine, les forces de l’ordre mettent la main sur  290 kilos de kétamine et 316 bidons de substances chimiques.

hors il est hautement  improbable que en 2 mois  vivant jours et nuits avec ces complices présumés, il ne soit au courant de rien, ni même en faisant des essais de production car les machines produisaient deja ,

Serge Atlaoui clame son innocence et affirme n’avoir fait qu’installer des machines industrielles sans savoir à quoi elles servaient réellement.  Marié et père de quatre enfants, il raconte être arrivé en Indonésie deux mois auparavant sur les conseils d’un ami néerlandais. Son travail, non déclaré, personnes ne connait, ni a interrogé, ni enquêté sur   cet ami néerlandais, ni enquêter sur son profil  judiciaire. pas plus que sur celui de Serge, Curieux ?

Serge explique, il devait consister à installer des mixeurs, des pompes et des machines à distiller dans une usine d’acrylique.

Rémunérée 2.000 euros par semaine, cette activité devait lui permettre de « rembourser ses dettes », dit il a « Paris Match ». mais la le bât blesse , le salaire d’un expatrier en Indonésie dûment déclaré, avec permis de travail étant ,d’un maximum de 1. 200 euros mois  même avec un titre d’ingénieurs electro-mécanicien , lui avait pourquoi 2.000 euros par semaines ? 8.000 euros mois,  (qui le salaire d’un ministre..sans les avantages).

Les juges ne croient donc pas à sa version, moi non plus…

Deux ans plus tard, au terme d’un premier procès –

Durant lequel il n’a pas le droit à un interprète, hors rien n’empêchait  les avocats de Mr serge Altaoui d’êtres assistes et donc d’avoir eux des interprètes, trilingues, agrée par l’Ambassade de France  comme cela ce pratique normalement j’en connais (mais ne pouvant s’adresser au tribunal directement, comme cela ce fait habituellement)  lui disant ne pouvoir s’exprimer que dans un mauvais anglais .

Serge Atlaoui est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité dans un procès ou les droits de l’homme, et du droit élémentaire,  n’on manifestement pas été  a l’honneur de l’état indonésien . Le Français fait appel et voit finalement sa peine requalifiée en peine de mort à l’issue de trois procès-fleuves.

Pour les Occidentaux qui se risquent au trafic de drogue, la justice indonésienne se veut implacable.  ce qui est normal, mais aussi Serge Atlaoui doit servir d’exemple. S’ensuit un feuilleton judiciaire long de huit années, au cours duquel plusieurs procédures pour tenter de sortir Serge Atlaoui des geôles indonésiennes échouent. La France enfin ce fait entendre , une France  ou seule comme par hasard le camp socialiste se mobilise réellement , (étant inscrit que,  dans les valeurs de gauche, très permissive,   la délinquance et les trafiques de drogues, sont dans leurs gêne et valeurs sociétales  )

Pour Moi,  comme pour beaucoup de français nous rappelons  notre opposition a la peine de mort, mais,  la France opposée  à la peine de mort » cela n’existe pas ni en droit, ni en fait. hors de son territoire, même si la France a légiférée contre la peine de Mort avec raison, mais oubliée une peine de substitutions, interdisant a jamais la libération de ces criminels . a ce moment elle aurait pu,  peut être sauve serge Altaoui de l’exécution.

la pression française, n’y changent rien. car la seule vraie justice,   ce n’est pas ‘l’attaque de  la condamnation a mort  , mais le droit a un procès équitable , l’ambassade d’Indonésie ayant des interprètes  Trilingue indonésien, anglais, français  agréé par notre Ambassade.

En dépit de l’avis favorable émis récemment par le tribunal de la banlieue Jakarta, la Cour suprême vient de rejeter mardi l’ultime recours de Serge Atlaoui. Les juges ont tranché : son procès ne sera pas révisé. « Il n’y a pas de nouveaux éléments, et les raisons avancées dans le recours ne peuvent pas effacer le crime commis par le condamné », explique t’ils

La famille en « appelle » désormais à François Hollande. elle devrai plutôt appeler a une révision du procès , en remettant aux avocats les éléments enquêtes sur le passé  de serge Altaoui et de son ami néerlandais,  

le probleme n’étant pas la culpabilité de Serge, mais la méthode et le déroulement du procès et sa condamnation mort

ajout, voir

http://www.bvoltaire.fr/Serge Atlaoui n’est qu’un pur produit de notre « République ». Il mérite de vivre, de se repentir et de témoigner, car c’est notre système laxiste et décadent que nous devrions condamner à mort.

 

 

peine de mort stop

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s