Ma condamnation préfigure la votre, pour les nuls,

 Ma condamnation préfigure la votre, vous deviendrez les esclaves des musulmans sur la terre de vos ancêtres

 

Je  veux revenir sur un détail de la condamnation à 6 mois de prison fermes par le tribunal du régime de Quimper , a Monsieur L.lay, pour avoir affirmé qu’il “n’existait pas de Celtes noirs”. Un détail, lourd de sens, qui mérite que je m’y attarde.

  1. (Propos que je confirme sur l’honneur et je dirais mieux,  aucun individu de race noir, n’a jamais été Celtes)comme aucun homme de race  Blanche n’a jamais été Zoulou,

Le journal Le Télégramme avait rapporté à l’époque :

La procureur, Fatou Mano [  Fatou-BENSOUDA Ici    ] La magistrate du parquet est allée au bout de la vidéo de 25 minutes : « Boris Le Lay essaie de théoriser quelque chose qui est de l’ordre de la xénophobie, une logique de l’affrontement, assumée et revendiquée. C’est un appel à la violence contre ce que l’on partage le mieux, le vivre ensemble »

Le procureur “de la république”, c’est-à-dire de ce régime illégitime en Bretagne qui n’est que la vitrine de réseaux occultes explicitement érigés contre l’essence même de notre pays, s’était comme de juste livré à un réquisitoire idéologique dépourvu de toute base factuelle et objective. (Même si pour moi la république est aussi en Bretagne, car ce sont des détails de histoire)

Mais si l’entreprise de destruction du régime républicain contre l’essence de la Bretagne, celtique et chrétienne, n’est pas nouvelle, les éléments qui se chargent de cette tâche ont un nouveau visage.

Car, comme le prénom du procureur précité le laisse paraître, c’est bien une africaine qui a été chargée de mener la charge contre le Breton que je suis. Ceci à Quimper, ancienne capitale de la province de Cornouaille évangélisée par Saint Korentin.

Cette évolution dramatique résume ce qui se joue : la convergence des forces de dissolution contre l’âme et le corps de la Bretagne. Et, par delà, de l’Europe.

La république jacobine fait la courte échelle à l’Afrique comme à l’islam, le tout sous le regard des loges, avec l’aide de nihilistes de tous ordres, chantres d’un démocratisme sans passé ni avenir. Leur projet, invariable : la table rase, la destruction de la légitimité, bref, l’oblitération des populations de souche européenne et de leur civilisation.

Pour l’anecdote, j’avais coutume de dire à des compatriotes qu’à l’avenir on verrait l’équivalent des “colonnes infernales” républicaines de 1793 sillonner la Bretagne. Républicaines assurément, elles seraient aussi de souche africaine et d’obédience islamique. Comme je le disais à ces Bretons, le jour n’est pas éloigné où des gendarmes afro-musulmans arrêteront les Bretons sur le bord des routes, les rançonneront en arguant d’excuses légales, les menaçant physiquement, devenant par la même l’outil servile et démoniaque d’un gouvernement républicain dont le fanatisme ne connait par principe aucune limite dans sa soif de destruction de l’ordre ancien.

La corruption le disputera au crime, et ces agents, loups excipant la légalité de l’ordre en place, violeront, voleront, tueront.

Au moment où j’écris ces lignes, 400 mosquées sont en chantier en France métropolitaine. Des milliers d’autres jailliront du sol, financées comme de juste par download des états pétroliers islamiques, les terrains étant par ailleurs offerts par des maires empressés de s’attacher la bienveillance de ces pieux électeurs.

Déjà, dans les grandes villes de France, la colonisation de peuplement est telle que la mutation est largement entamée. Les démographes les plus sérieux évoquent un doublement du nombre d’afro-musulmans tous les 15 ans. Ainsi, Jean-Claude Gourévitch affirme que d’ici à 2050 – soit 35 petites années – la France sera de peuplement majoritairement musulman.

Et encore est-ce là une estimation en chiffres absolus, ne tenant absolument pas compte de l’âge moyen des populations évoquées, donc de leur visibilité au quotidien. Ni des nuances de concentration géographique qui créeront, bien avant 2050, des territoires subjugués par la masse islamique.

Ce peuplement, avec son corollaire que sera un appauvrissement généralisé, engendrera une explosion de la criminalité ethnique. Il sera aussi le medium par lequel l’islamisme sévissant en Orient se diffusera comme nouvelle solution politique et sociale dans les territoires précités. Un semblant d’ordre politique, largement tribal et religieux, servira de mode de gouvernement aux seigneurs de tous les trafics dont l’enlèvement de blanches ne sera pas le moins profitable.

Le sort du Kosovo nous guette. Que celui qui doute de ce dont je parle observe l’évolution de l’Île-de-France et des grandes métropoles pour en juger. L’Angleterre a déjà introduit des tribunaux islamiques locaux, afin d’apaiser, très temporairement, la plèbe musulmane.

Par le jeu de l’immigration, de la natalité allogène, de la dénatalité européenne, d’un métissage sporadique mais réel et de conversions marginales, la France ne sera plus qu’un Liban à grande échelle. L’espoir d’une coexistence pacifique dans un contexte si dynamique – sans oublier la puissante volonté de revanche de populations jadis colonisées – n’est guère plus qu’une lubie criminelle soutenue par des cyniques, des fanatiques ou des niais.

La loi électorale du nombre fera s’effondrer les derniers scrupules des élus qui ajouteront aux bases politiques posées par la révolution française la touche finale de l’islamisme. Robespierre; Marx et Mahomet seront les figures tutélaires de cet ordre nouveau.

La déférence actuelle des politiciens comme des journalistes à l’égard de l’idole islamique tient en un mot :la peur.

J’ai été condamné par une “justice” raciale et tribale explicitement en guerre contre le monde blanc, contre le christianisme, contre l’Europe et, par voie de conséquence, contre la Bretagne. Ce que la coalition des traîtres socialo-marxistes appuyant l’entreprise appellent “la république” diversitaire.

Désireux de solder leurs comptes, les allogènes alimentent d’un sang neuf et furieux le corps jacobin révolutionnaire, lui donnant un visage nouveau et odieux mais non moins infernal.

Le destin est espiègle et c’est pour cela que c’est avec une condamnation empreinte d’absurdité que la providence a envoyé un message clair aux nôtres. La “farce du celte noir”, qui pouvait encore faire rire tous les esprits équilibrés il y a 5 ans, est devenue un dogme cocasse et ridicule, mais aussi, terriblement menaçant qui pèse comme une épée de Damoclès sur les têtes des petits Européens.

L’antiracisme n’est d’ores et déjà plus qu’un totem défendu par des marabouts frénétiques, vengeurs, truqueurs et phraseurs, venus des profondeurs obscures et humides d’une Afrique cannibale et superstitieuse. Les imprécations de l’antiracisme scellant l’alliance diabolique dans les médiats et prétoires.

L’homme celte, le Breton, ne peut plus, sans risquer les fers, s’affirmer pour ce qu’il est, en toute exclusivité. Le cas échéant, un tribunal exotique et mystérieux, brandissant des concepts qu’il ne comprend pas faute des qualités intellectuelles les plus élémentaires, prononce ses jugements colériques sur fond de jalousie raciale. L’antiracisme aux mains de cette populace n’est guère que le vieux réflexe assassin du démocratisme des incapables, soucieux de détruire tout ce qui les dépasse et les écrase.

De grotesques sanhédrins afro-marxistes et musulmans, maquillés à la va-vite en instances “républicaines”, feignant l’objectivité, se dessinent nettement à l’horizon. Avec l’appui d’un régime en bout de course – et à ce titre d’autant plus dangereux – voici le diabolique aréopage qui s’avance.

Ma condamnation par une pseudo “magistrate” africaine annonce votre condamnation, à vous tous. Vous les Blancs.

La haine fanatique et viscéralement raciale de cette “justice” n’opèrera pas, elle, de distinction. Elle se veut égalitaire dans le châtiment historique des peuples blancs, aidée en cela par les renégats de tous ordres, et singulièrement par une bourgeoisie émasculée et grasse, hébétée et vile qui croit s’acheter quelque répit en vivant de cette traite négrière d’un genre nouveau : la traite des Blancs d’Europe.

Des tribunaux composés d’afro-musulmans, excités par le virus marxiste de l’antiracisme, se dresseront sur la terre de vos ancêtres pour vous condamner. Le motif de cette condamnation sera votre simple existence, vous Européens, vous Chrétiens. Et la mémoire de vos ancêtres sera convoquée à la lecture de l’acte d’accusation pour légitimer votre assassinat, votre dépossession complète.

Ma condamnation, féconde des crimes à venir, annonce votre condamnation. Les étiquettes démocratiques ne suffiront pas à sauver vos têtes. Peu importe votre degré de soumission et d’empathie, réelle ou réputée, à l’égard de vos “compatriotes” de papiers, ce sera de votre être qu’il sera question et non de vos actes. L’Afrique ne connait pas la responsabilité individuelle, elle ne connait que le châtiment collectif, dans le temps et l’espace.

On est libre que si l’on veut demeurer libre, c’est-à-dire au prix de sa vie.

Si les Bretons, et par delà eux, si les Européens refusent de lutter pour leur survie, ils deviendront les esclaves des afro-musulmans sur la terre de leurs ancêtres. Ils ne pourront même plus parler de cet esclavage sans risquer la colère jalouse de leurs nouveaux maîtres. Ils seront esclaves sans le statut même d’esclaves.

Préparez-vous, car vos chefs “démocrates” vous ont déjà livrés pour quelques deniers. Et si vous ne faites rien, vous serez très bientôt à ma place. Et dans de bien plus terribles conditions.

Mon cas vous aura servi d’avertissement, je vous aurais moi-même mis en garde. Et si vous ne vous insurgez pas avant que cela n’advienne, ne maudissez personne d’autre que vous-même lorsque vous serez dans le boxe des accusés, au tribunal de Satan.

D’une certaine façon, votre condamnation sera alors pleinement justifiée par votre lâcheté et votre bêtise. Baisser les yeux ne suffira pas à apaiser l’ogre. Et vous ne pourrez plus lui échapper.

Bon moi Mon Nom,

 bien Français de souche ,  coïncidence,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s