Medias et Presse subventionnées, ou aux ordres du pouvoir… le Midi Libre 2016 (enfin pas tant que cela)

Agression contre les policiers municipaux : Midi Libre choisit le camp des agresseurs

VILLE DE BÉZIERS· DIMANCHE 8 MAI 2016
Ce dimanche matin, Midi Libre revient sur l’agression de policiers municipaux, vendredi soir, par un groupuscule de militants islamistes. A la manière d’Arnaud Gauthier, chef de l’agence et co-signataire de l’article. C’est-à-dire en dissimulant ou en manipulant les faits qui gênent le journal. Autant dire presque tous les faits. Et voici lesquels.     photo-de-couverture-du-livre-la-france-du-djihad-par-francois-vignolle-et-azzeddine-ahmed-chaouch-editions-du-moment_5179121
1 – Midi Libre écrit que ce qui a provoqué l’agression est un contrôle d’un SDF par la police municipale. C’est inexact. Et Midi Libre le sait parfaitement puisque la Ville a donné hier l’information. Ce n’est pas un SDF qui a été contrôlé en tant que tel, mais un groupe d’individus consommant à même le goulot une bouteille de whisky en contradiction avec l’arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique. Arrêté comme il en existe des dizaines en France.
2 – Midi Libre renvoie dos à dos policiers et groupuscule. Comme s’il s’agissait de deux bandes rivales. Comme s’il était normal de se ruer sur des policiers qui font leur travail, de les provoquer, de les insulter, de les menacer.
3 – Midi libre évoque une militante jetée au sol par la police. Mais passe sous silence qu’un policier municipal a été blessé.
4 – Les repas distribués par le groupuscule islamiste ne sont pas des « repas solidaires » comme le prétend benoîtement Midi Libre. Leur vrai nom est « Chorba pour tous ». La nourriture est collectée majoritairement dans des commerces halals. Il s’agit d’une action communautariste. Midi Libre le sait. Non seulement, il ne le dit pas à ses lecteurs mais, pire, il les induit volontairement en erreur afin de protéger les islamistes.
5 – Midi Libre ne donne pas les noms des responsables du groupuscule. Il les baptise gentiment « militants associatifs ». Or, et Midi Libre le sait, Omar Khatiri, Linda Mendy-Hamdani, sont des militants islamistes en contact avec les milieux pro Hamas en France. Rappelons que le Hamas est une organisation terroriste. De même, le dénommé Mehdi Roland, le chef du groupe, mais qui prend toujours la précaution d’envoyer ses adjoints en première ligne tout en restant bien planqué derrière, s’est signalé entre autres par un pèlerinage à La Mecque en compagnie de l’imam de Brest. Imam de Brest dont la mosquée à été perquisitionnée au lendemain du massacre du Bataclan. Imam de Brest que l’on peut voir sur une video expliquer à des enfants qu’écouter de la musique transforme les humains en porcs. Voilà, très résumés car il existe bien d’autres informations recoupées sur ces individus, qui sont les prétendus « militants associatifs » de Midi Libre.
6 – Midi Libre censure l’essentiel du communiqué de la mairie relatif à cette agression. Il publie, en revanche, celui d’un militant communiste Nicolas Cossange, présent sur les lieux vendredi et qui, bien sûr, prend la défense de ses amis islamistes. Un Cossange dont la page facebook est le relais d’attaques contre la police, d’appel à envoyer tel ministre « au goulag » ou, bien ringard, à la gloire de Karl Marx… Que les journalistes de Midi Libre n’aiment pas la municipalité de Béziers, c’est leur droit, et sans doute même leur devoir. Mais de là à devenir des agents d’influence au service d’un groupuscule anti-républicain et anti-français, il y a un pas. Un pas franchi allègrement par Arnaud Gauthier et les siens en ce dimanche 8 mai, jour anniversaire de la libération de la France.

Par sottise ? Par haine ? Peu importe. Ils ont choisi un camp. Et ce n’est pas celui du journalisme.

images

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s