Macron/Marine qui parle pour le peuple ? Mais pour le peuple qui met le peuple au-dessus de lui ?

                              Interroger le peuple ! Voilà bien une idée saugrenue.                                                Lorsque l’on est boulonné à sa chaise que l’on n’a absolument aucune intention de quitter sauf révolution, c’est-à-dire violente mise à la porte, tous les moyens sont bons, y compris faire le contraire de ce que l’on dit, ou dire le contraire de ce que l’on fait.  

Nous sommes fier de la célébration du 14 juillet 1789 ou 1790, jours qui marquent, sans aucun doute, la transmission au peuple du pouvoir absolu du roi. Depuis lors, le peuple est, dit-on, « souverain ». Qu’avons-nous fait de cette souveraineté ? Rien ! Ou à peu près. Tous les cinq ans, nous sommes amenés à glisser un bulletin dans une urne, vase aussitôt refermé jusqu’au lustre suivant. L’élu considère alors qu’il a reçu mission de mettre en chantier et de faire passer toutes les promesses qu’il a eu parfois le courage et souvent l’imprudence d’aligner pendant sa campagne. Et le peuple est prié de se taire.

On nous rebat les oreilles avec les « valeurs de la République ». Mais, tonnerre, la première de ces valeurs, ce n’est pas l’égalitarisme forcené, pas davantage le laïcisme omniprésent ou le mondialisme triomphante.

Cette valeur cardinale, qui transcende toutes les autres, c’est demander au peuple son avis sur les sujets importants qui le concernent directement et mieux que le peuple aux dessus du personnelle politique ou administratif leurs commande  de faire sans si opposer, .

Ainsi que son corollaire sans lequel cette valeur est nulle : écouter les réponses et prendre les décisions politiques en conséquence.

C’est cela, l’esprit du 14 juillet. Tout le reste, c’est du pipeau, de la poudre aux yeux, des simagrées, des gesticulations.

Qu’a-t-on fait de cette valeur de vérité, la seule qui vaille en démocratie ? Escamotée !

Le champ actuel du référendum est juridiquement limité : les questions « sociétales » n’en font pas partie. Quant à la procédure de mise en œuvre, elle est cadenassée. Et pourtant ! En vertu de quoi le peuple n’a-t-il pas eu le droit de s’exprimer sur le mariage homo ou sur la peine de mort ? Doit-il être muet, ou muselé, sur la location d’utérus, le commerce des bébés, la politique d’immigration, la fin de vie ?

Et personne, des humanistes et progressistes (auto-proclamés) n’aurait pensé et si l’on demandait aux Français :

« Voulez-vous que le champ du référendum soit élargi à toutes les questions qui vous concernent ? » 

Monsieur Macron, vous qui vous dites audacieux, chiche ?

mettez le peuple au pouvoir et servez le  en exécutante ces ordres   referendum

Car Des fois en se rasant ou devant son petit déjeuner,  le peuple, ou au moins une grande  partie du peuple, se demande, s’il ne serait pas mieux de ne pas lire le journal, de ne pas écouter les radios ou les chaines de télévision, de pas ne s’intéresser aux enjeux sociaux et laisser le reste à d’autres élites s’occuper de son avenir en  n’allant pas voter

Mais non. C’est important comme citoyen de participer,  de donner son avis. En bout de ligne ce qui se passe dans la société à un impact direct sur sa qualité de vie. Aussi bien ne pas laisser ça dans les mains d’une bande de dangereux.  

Parce que cela serait  intelligent  de contrebalancer une gauche trop empêtrée dans son idéologie et ses fameuses  valeurs  et une droite trop de gauche à la valeur dite républicaine tout aussi ambiguë et a géométrie variable, les  2 surtout, se préoccupant de bien plus avoir la bonne soupe ..que de donner a nos  familles la seule valeur a laquelle ils aspirent, faire que leurs enfants  vive mieux qu’eux et que des l’enfance eux  ils  aient confiance dans leurs avenirs 

Pourtant, est-ce qu’il y a une vérité absolue détenue par seuls les gens en poncho à barbe qui écoutent du Mélenchon, Hollande , ou  Juppé, même  petit Sarkozy ou le petit Play boy sortie premier de sa classe  ? ou même de la patriote Marine 

Le peuple a ses  idées qui ont autant leurs places que celles des politiques,

il est  solidaire, il est pour l’égalité des chances et pour l’accessibilité. il est aussi,  pris dans ses contradictions, (comme les politiques), « Nous avons tous envie d’être solidaires mais pas envie de payer »  Mais  contrairement aux politiques  le peuple lui paye toujours, il est  pourtant, pour  lresponsabilité et la liberté individuelle.

Le  peuple Conscient qu’il n’y a rien de gratuit dans la vie. Mais surtout  conscient que son bonheur  est de SA responsabilité et celle de personne d’autre. Parce qu’on veut tous la même chose,  

Mais on ne s’entend pas sur le comment.

Tout le monde veut des soins de santé, de l’éducation, des routes, etc. les politiques  pensent que le gouvernement est mieux placé que l’individu pour fournir les services. Mais le peuple ou une grande partie du peuple,  pense que l’individu en société et mieux placé que le gouvernement pour régler les problèmes.

Donc de gouverner les politiques par le référendum d’initiative populaire, qui commande aux politiques ce qu’ils doivent faire ou lui interdire de faire 

Le peuple, ou la majorité du peuple, n’a peut-être pas toujours raison, mais les 60 dernières années des gouvernements de gauche ou  de droite, démontrent que nos hommes ou femmes politique ont  tort,  soit par intérêt, soit par bêtises  soit parce  que ce sont des incapables. Nous faisons,  fausse route depuis 60 ans  dit-il, amis ils ont eux été grassement payées, par nous pour  prendre les bonnes routes 

 Erreur sur erreur et crise sur crise, le peuple ou la plus grande partie du peuple, rechigne, râle, mais paye le prix fort, le tissus sociale est détruit, les rêves d’avenir étouffés, la protestation matraquée, condamnée, interdite…les lois politiques bâillonnent le peuple, jour après jour, détruise les libertés individuelles et l’expression des mécontentements,  la justice et la police aux ordres du pouvoir corrompus par les politiciens   Pourquoi continuez  dans ce schéma ?

Il sera donc si simple de donner les clés de son avenir au peuple de France ,

si on est simplement un homme ou une femme  de devoir et d’honneur de lutter pour mettre en place cette liberté fondamentale par le référendum (qui alors curieusement prends le nom de référendum d’initiative populaire) peut être trop populiste ? Pensent nos élites,

    si simple, à réaliser  le référendum d’initiative populaire,  

A / 3% ou  500.000  électeurs français, inscrits demandent un référendum,  pour que les délaissées, les sans dent,  puisse s’exprimer sur tel ou tel sujet,

B / obligation d’organisation de ce référendum dans les 6 mois Maximum avec seulement 3 questions  claires,  en 30 mots maximum, + notice de moins de 1000 mots  en caractère  unique Arial 10, ou similaire, si il y a lieu, par référendum

C / quorum nécessaire pour faire force de loi, 40 % des votes exprimés,  blancs et nuls compris,  a la majorité simple plus 1 voix 

D / maximum 4 référendum,  an,  et comme le peuple peut se tromper, un référendum  exceptionnel sur demande   avec 10 % des citoyens français inscrits sur les listes électorales qui demandent l’annulation ou la modification ou la suspension,  d’un référendum  dans les 6 mois de mise en place de celui-ci,

E /  inscription  du référendum dans ses critères ici défini,  dans la constitution et non modifiable en cas de nouvelle constitution , (seulement après 3 ans de la nouvelle constitution)   et  par référendum uniquement   avec 60 % de votes exprimées de citoyen français uniquement. inscrit sur les listes électorales 

 Voilà enfin le citoyen aux commandes… Le peuple responsable,     un gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple.

Parce que chacun doit faire sa part et construire son avenir, 

Exception faite des démunis et personnes dans le besoin, tout le monde doit participer au pot commun. Pas de privilégiés par le système. Autant les copains du pouvoir, que les entreprises, que les syndicats, que n’importe quel groupe de pression. ou Lobbies, Pourtant, ce ne sont  pas la, les lettres de noblesses de nos hommes politiques tous confondu, hélas, jusqu’au ce jour .

Pire, cette belle gauche aux mille vertus, aidée par cette droite Jacobine, jusqu’au  fond de sa culotte, sont comme n’importe quel sale capitaliste, esclavagiste, et fasciste, faisant du peuple une marchandise,  car c’est cela, Leurs socialismes, comme leurs humanismes,

Appelez le peuple  idéaliste, voir populiste, pourquoi pas,

mais je crois qu’il est mieux placé qu’une armée de bureaucrate bien nourries par le pouvoir , pour régler nos problèmes de civilisation et de bonheur de vivre dans ce monde en évolution, ,  Si la paresse se cultive, l’action aussi. On s’épanouit tellement plus quand on prend sa vie en main. On devient fier quand on se rend compte qu’on peut surmonter des défis et qu’on réalise des trucs qu’on pensait impossible.

Cela est possible Avec la participation directe reelle du peuple aux grandes décisions

Je crois que c’est dans cet état d’esprit qu’on devrait évoluer. Ne pas attendre après le gouvernement pour sauver le monde. Mais,   sauver le monde par les peuples, Où est rendu le « Aide-moi et le ciel t’aidera » qu’on disait dans le temps ?

je rajoute par expérience que l’on ai jamais mieux servi que pas soit même, même pour un peuple

la politique, par  le peuple, pour le peuple, avec le peuple,

la majorité du peuple qui  aime aussi  la politique, quand c’est lui qui la contrôle. 

avec aussi la proportionnelle intégrale  pour que tous même  ceux qui ne font pas 1 %  aux élections puissent exprimer

 

 

 car , les coalitions politiques  de l’assemblée et du sénat., feront barrage au peuple,  Seul le changement viendra donc du peuple.. Par le Référendum  d’Initiative  Populaire,  au dessus de tous parti, même du front national..

 

Rendons aussi à César ce qui est  César,  

  un grand Merci,  Mr Yannic Chauvin pour le sujet… et son point de vue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s